YAMA SAKURA
Bonsaï Club Fribourg



 

 

 

 

 

  HISTOIRE DE L'ASSOCIATION YAMA SAKURA

Résumé

 


Retour à la page d'accueil

 

 

 





Pourquoi une association ?

Le club fut fondé pour pallier un manque réel de points de repères entre les bonsaïs et les acheteurs potentiels.

C’est suite à une publicité d’un grand distributeur d’articles par correspondance que j’ai vu un bonsaï pour la première fois. C’était en 1973. Le bonsaï en tant qu’article de magasin ne fut connu qu’aux environs de 1980.

Bien évidemment les ennuis commencèrent tout de suite :

  • comment l’arroser ?
  • où le placer dans l’appartement ?
  • vit-il dedans ou dehors ?
  • quel est son nom ?
  • d’où vient-il ?

C’est le genre de questions que les personnes, tentées par l’achat d’un bonsaï, se sont posées. Les seules réponses des vendeurs ne suffisant pas, il fut impératif de trouver d’autres interlocuteurs. Ce fut tout naturellement que les jardiniers furent sollicités. Leur réponse était souvent la même : « Demandez à Rossy, il sait faire ! »

top




La fondation du Yama Sakura

C’est pourquoi après 6 ans de contacts épisodiques avec des gens passionnés, j’ai décidé de fonder une association regroupant des personnes intéressées par la culture du bonsaï. Malheureusement, le terme « association » fut vite oublié et ne resta que le mot « club ».

Pour Yama-Sakura, la réponse est simple. Les rares groupements existants portaient un nom minimaliste dans le genre : Bonsaï + Club + nom de l’endroit. A l’époque où je cherchais un nom, nous étions au printemps et les premiers cerisiers du Japon se couvraient de fleurs. Parmi eux le gracieux Prunus donarium que les Japonais appellent cerisier des montagnes. Yama-montagne, Sakura-cerisier.

Le nom étant trouvé ainsi que le but, il ne restait plus qu’à fonder le club de façon officielle. Cela fut fait en juin 1986. Les membres fondateurs furent :

  • moi-même
  • mon épouse Denyse
  • Maître Henri Gendre, notaire
  • M. Bernard Vichet, industriel

top




Et depuis...

La presse fut tout de suite conquise par le groupement et lui apporta un soutien efficace dès le début, ceci par l’intermédiaire de nombreux articles et comptes rendus.

Grâce au père Aloïs Schmidt, le jardin botanique de Fribourg nous mit gracieusement ses locaux a disposition.

J’avais une raison sociale, un endroit pour donner des cours. Ne restaient plus que les membres a accueillir.

Cela se fit simplement, avec beaucoup de naturel.

Pour résumer, le club fut fondé pour répondre à une attente réelle des amateurs de bonsaïs. Cela se fit avec ordre, calmement, dans une ligne simple : une question = une réponse.

Givisiez, le 22 février 2002

Angélo Rossy, président d’honneur, membre fondateur.

top

 

Copyright: Marcel Grangier pour le Yama Sakura Bonsaï Club Association, Fribourg (Suisse)