YAMA SAKURA
Bonsaï Club Fribourg



 

 

 

 

 

  LE BOUTURAGE
Fiche technique n° 6

Résumé


Retour
à l'index des thèmes traités ou à la liste des fiches techniques


Retour à la page d'accueil

 

 

 


Conseils généraux à propos des boutures

  • Choisir du matériel frais, sans maladie ou insectes.
  • Ne pas laisser faner les futures boutures.
  • Employer des outils très propres.
  • Avoir de la patience.
  • Savoir que les végétaux ne se bouturent pas tous.

Il existe plusieurs façons de multiplier un arbre. La bouture est pour beaucoup de variétés la façon la plus simple. C’est aussi la seule qui permette, avec la greffe, une reproduction exacte de la plante mère.

top

Sortes de boutures

Nous distinguons plusieurs sortes de boutures :

On distingue encore les boutures avec ou sans talon, de têtes ou de troncs, de même que la bouture sous serre.

Enfin, il existe encore deux autres méthodes de bouturage : la bouture par marcotte et la bouture par emmoussement.

top

Comment préparer une bouture ?

  • on prélève sur une baguette une portion de tige comptant au moins trois yeux
  • on enlève la tête qui est encore herbacée et les feuilles sur la base de la tige.
  • on taille proprement sous la dernière paire d’yeux avec un canif (la taille au sécateur écrase les vaisseaux conducteurs de sève)
  • il ne reste plus qu’à repiquer la baguette à mi-hauteur dans un terreau pour bouture.

On peut parfois employer de la poudre radiculaire aux hormones de croissance. Ceci est utile pour des boutures difficiles comme les conifères.

top

Le terreau des boutures

La formule la plus utilisée pour le bouturage se compose à parts égales de sable et de tourbe, bien que certains pépiniéristes recommandent la tourbe pure (attention au repiquage). Le sable a une granulométrie de 1 à 3 mm. La tourbe doit impérativement être tamisée. Ceci pour éviter que les boutures se cassent.

top

L’arrosage des boutures

Il doit être régulier. Les plants ne supportent pas la sécheresse, ne serait-ce qu’une fois . Pour obtenir un taux d’humidité élevé, on recouvre les boutures avec une feuille de plastique ou de verre. Chaque jour, on l’enlève pour permettre au surplus d’eau d’être évacué. Après quelques minutes, on remet la couverture en place. A noter que si les petites serres achetées en commerce sont très utiles, un emballage quelconque peut très bien faire l’affaire.

top

Le rempotage des boutures

Il est difficile de donner un moment précis pour le rempotage. Généralement, les boutures de printemps se rempotent pour l‘automne. Les boutures de l’été attendent l’année suivante.
Lors du rempotage, on rabat les racines de façon à laisser environ un tiers de celles-ci. Pour les conifères, on les laissera entières.
Si la bouture est directement plantée sur un rocher (paysage chinois), les racines ne sont pas coupées. La taille des racines vitalise les boutures.

top

 

 

Copyright: Marcel Grangier pour le Yama Sakura Bonsaï Club Association, Fribourg (Suisse)