YAMA SAKURA
Bonsaļ Club Fribourg



 

 

 

 

 

  SOINS DE PRINTEMPS
Fiche technique n° 32

Résumé

 


Retour
à l'index des thèmes traités ou à la liste des fiches techniques


Retour à la page d'accueil

 

 

 



Rempotage de printemps

A la sortie de l’hiver il est important de dépoter tous les bonsaïs et de contrôler l’état sanitaire des racines. Le système souterrain d’un arbre peut souffrir durant l’hiver de multiples causes affectant son fonctionnement printanier.

Le printemps est la saison idéale pour le rempotage.

Pour les feuillus, deux exceptions à signaler : les cognassiers du Japon se rempotent traditionnellement en automne, les pommiers après le nouage des fruits en taillant peu les racines.

Certains ouvrages préconisent le rempotage des pins en automne, mais le climat de chez nous ne leur est pas toujours favorable : attendez donc mars.

D'autres informations sur le rempotage : voir fiche n° 4.

top


Dommages courants à la sortie de l'hiver

L'excès d’eau : c’est le plus dangereux pour l’arbre. Il cause la mort des racines par asphyxie. Les racines sont molles, violettes, se dénudent facilement. Remède : si le système est peu touché, il est possible de couper les racines endommagées puis de saupoudrer les plaies avec du charbon pilé.

Le manque d’eau : la motte se décompose, les racines sont plates, cassantes, la couche extérieure se désolidarise du milieu. Le remède : couper le sec, inutile de pulvériser du charbon. Arrosage sans excès.

Gros gel : racines ayant éclaté sous l’effet du froid; souvent, il s’agit des racines formant un angle (coins des terrines), souvent aussi de pair avec un excès d’eau. Remède : couper les racines devenues noires (régénérescence lente). Dans tous les cas, il faudra rempoter dans un mélange léger ayant un bon drainage. Nourrir l’arbre par les feuilles jusqu’en mai.

top


Taille de printemps

Elle s’exécute principalement sur les feuillus, (les conifères ont été entretenus en décembre); elle permet de corriger quelques branches ayant été cassées par la protection hivernale ou ayant gelé (érable, abricotier), de rabattre quelques rejets d’automne sur des arbres déjà en végétation; il est inutile de mastiquer. Les autres peuvent être traités avec du charbon, mais prudence avec le mastic, qui entraîne facilement la pourriture.

L’expérience prouve que l’arbre se débrouille souvent mieux sans traitement.

D'autres informations sur la taille : voir fiche n° 17.

top


Ligature

La ligature se fait sur un arbre n’ayant pas été rempoté. Pensez donc à ne pas tout rempoter la même année. Introduisez un cycle sur deux ans.

D'autres informations sur la ligature : voir fiche n° 3.

top

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright: Marcel Grangier pour le Yama Sakura Bonsaļ Club Association, Fribourg (Suisse)