YAMA SAKURA
Bonsaļ Club Fribourg



 

 

 

 

 

  HAN-KENGAÏ   ( LA SEMI-CASCADE )
Fiche technique n° 30

Résumé

 


Retour
à l'index des thèmes traités ou à la liste des fiches techniques


Retour à la page d'accueil

 

 

 



Origine du style han-kengaï (semi-cascade)

La fiche n° 13 développe la cascade (kengaï). Cette fois, nous emploierons toujours un genévrier pour la forme semi-cascade.

Cette position est celle qu’adoptent beaucoup d’arbres dans des endroits abrupts.

Souvent le départ est classique, l’arbre pousse d’abord verticalement puis sous l’effet de son propre poids il s’affaisse, se tord, se déracine en partie.

Souvent l’arbre meurt, parfois il survit et porte alors les marques de nombreuses blessures.

top


Choix de l'arbre pour la semi-cascade (han-kengaï)

Pour façonner un style cascade, il est nécessaire de respecter ceci :

  • choisir un arbre au tronc flexible;
  • éviter les feuillus;
  • opter pour un port rampant;
  • inutile d’essayer avec des peupliers ou des saules.

top


Technique de la semi-cascade (han-kengaï)

Pour courber le tronc :

  • pour un arbre jeune, ligature classique;
  • pour un sujet âgé, basculer la motte le plus possible sur l’avant. Fixer au pot;
  • il est inutile de ligaturer un tronc trop épais. Il faut le fixer sur une armature métallique préformée et l’attacher avec précaution, et protéger les fils avec de la toile de jute;
  • pour les vieux sujets il faudra plusieurs années pour courber complètement le tronc;
  • surveiller attentivement les points de tension;
  • sur les jeunes sujets, il faudra surveiller l’épaississement des branches et du tronc pour éviter des bourrelets.

top


Illustrations comparatives des styles kengaï et han-kengaï

 

Kengaï

Style cascade, retombant.

Han-kengaï

Semi-cascade.

 

 

Han-kengaï

Semi-cascade.

 

 

top

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright: Marcel Grangier pour le Yama Sakura Bonsaļ Club Association, Fribourg (Suisse)