YAMA SAKURA
Bonsaï Club Fribourg



 

 

 

 

 

  L'IKADABUKI
Fiche technique n° 19

Résumé

 

 

 

Retour à l'index des thèmes traités ou à la liste des fiches techniques


Retour à la page d'accueil

 

 

 


Généralités sur l'ikadabuki

L'Ikadabuki est certainement le style le moins connu.

La traduction française la plus proche pourrait être : dos de tortue.

Pour parvenir à ce style, il existe plusieurs façons. Toutes sont simples bien que très longues.

Pour presque toutes les façons décrites dans cette page, il est important d'enlever les anciennes racines dès que les nouvelles sont suffisamment fortes.

top

Technique de l'ikadabuki

La solution la plus simple est de partir d'un arbre que l'on couchera dans une terrine en prenant soin de diriger toutes les branches vers le même côté du tronc. Après quelques mois, les racines émergeront sur toute la longueur du tronc. Après quelques années, elles auront suffisamment grossi pour devenir apparentes. Chaque branche sera traitée comme un arbre individuel (illustration).

Une seconde solution consiste à partir d'un arbre que l'on aura coupé le plus court possible. Chaque rejet sera traité comme un arbre et non comme une branche. Cette façon de faire est plus longue que la précédente puisque nous n'avons pas de branches la première année (illustration).

Il existe une solution supplémentaire qui consiste à faire émettre des racines aux branches basses d'un arbre pour les transformer en tronc. Cette façon de faire demande plus de soin que les précédentes. Il est souvent nécessaire de procéder à une plantation de style colline pour pouvoir entourer chaque branche d'un peu de terre (illustration).

top

 

Copyright: Marcel Grangier pour le Yama Sakura Bonsaï Club Association, Fribourg (Suisse)