YAMA SAKURA
Bonsaï Club Fribourg



 

 

 

 

 

  KENGAI  (LA CASCADE)
Fiche technique n° 13

Résumé

 

 


Retour à l'index des thèmes traités ou à la liste des fiches techniques


Retour à la page d'accueil

 

 

 


Choix de l'arbre pour un kengai (cascade)

La mise en forme d'un genévrier exige moins de patience que les feuillus. La charpente d'un jeune plant est beaucoup plus souple. De ce fait, la forme voulue peut être obtenue en une seule fois.

Cependant, pour que les branches s'étoffent, il faudra compter plus de temps que pour un arbre à feuilles.

Pour cet exercice, on peut choisir un exemplaire encore très jeune et suffisamment souple pour lui imprimer la forme voulue par ce style.

top

La technique du kengai (cascade)

La terrine qui reçoit l'arbre sera soit de forme ronde ou carrée ou encore octogonale. Il ne faut pas choisir une terrine rectangulaire.

Il existe deux sortes de cascades. La demi-cascade ou la cascade complète.

La demi-cascade ne dépasse pas la base du pot tandis que la cascade n'a de limite que celle de l'esthétique. Elle se distingue par une courbe plus douce.

Le style cascade est plus tourmenté. La cassure est plus nette et prend la forme d'un U inversé.

Pour terminer, il faut savoir que la cascade n'est pas toujours la branche principale au départ. Il peut s'agir dans beaucoup de cas d'un simple rejet de souche.

top

Illustrations

Kengai

Style cascade, retombant.

 

 

Han-kengai

Semi-cascade.

top

 

Copyright: Marcel Grangier pour le Yama Sakura Bonsaï Club Association, Fribourg (Suisse)